Compte-titre.com » Impots » Loyer Pinel : comment le calculer ?

Loyer Pinel : comment le calculer ?

Vous avez investi dans l’immobilier locatif à travers la loi Pinel, dans le but de réduire vos impôts, mais vous avez du mal à déterminer le loyer de votre logement ? Eh bien, poursuivez votre lecture, nous allons à travers cet article vous expliquer comment calculer votre loyer, quels sont les différents plafonds pour les différentes régions et quelles sont les conditions à respecter pour mener à bien votre location.

un loyer en Pinel

Comment se fait le calcul d’un loyer en Pinel ?

Le loyer fixé par la loi Pinel pour un logement locatif peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que :

  • La région où se situe le bien immobilier : le montant du loyer en loi Pinel varie d’une région à une autre, en fonction de la zone dans laquelle elle est classée. Par exemple si votre logement se situe à Nantes, qui fait partie des villes de la zone B, le loyer ne devra pas être fixé à une somme supérieure à 10.15 euros par mètre carré.
  • La surface du bien immobilier : l’autre élément qui permet de calculer le loyer est la surface de votre bien immobilier. Cette surface représente la superficie habitable du logement, plus la moitié de la superficie des annexes (greniers, vérandas, balcons, cave, etc) par exemple si votre logement est de 50 m² et que vous avez un balcon de 10 m², la surface totale est de 55 m², soit 50 + 5 m² de balcon.
  • Les plafonds du loyer selon les régions : le plafond du loyer varie d’une zone à une autre. Par exemple dans la zone A, celui-ci est fixé à 12.59 euros / m², tandis qu’en zone A bis, le plafond est fixé à 16.96 euros / m². Quant aux zones B1 et B2, le plafond du loyer Pinel est de 10.15 euros / m² et 8.82 euros / m².

Quelles sont les différentes conditions de location ?

Le respect du plafond du loyer Pinel figure en tête des conditions de location. Cependant, il existe beaucoup d’autres règlements que le locataire ainsi que le loueur devront respecter. Par exemple le logement mis en location devra être neuf, ou en cours d’achèvement afin de pouvoir souscrire à la loi Pinel. Ce logement devra être loué en tant que résidence principale, et pour une durée de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. Autre condition importante, vos locataires ne devront pas faire partie de votre foyer fiscal, cependant, il est autorisé de louer son logement à un ascendant ou un descendant, de ce fait vous allez pouvoir louer à des membres de votre famille plutôt qu’à des étrangers que vous ne connaissez pas.

Un guide adapté à la loi Pinel

la loi PinelSi vous avez l’intention de vous lancer dans le monde de la défiscalisation, vous devez forcément être réactif et prêt à apprendre toutes les ficelles. Ce dispositif n’est pas très complexe comme vous avez pu le voir, mais une erreur peut être dramatique, d’où l’intérêt de vous renseigner notamment via le site https://bien-defiscaliser.fr/loi-pinel/ pour être certain d’avoir toutes les informations les plus intéressantes.

  • Un guide a donc été proposé au sujet de la loi Pinel que vous pouvez mettre en oeuvre très rapidement que vous soyez un expert ou un novice.
  • Il y a également une simulation très efficace, vous serez alors en mesure de savoir si ce dispositif est fait pour vous.
  • Vous savez que les investissements avec la loi Pinel portent rapidement leurs fruits, car vous pouvez économiser de l’argent par rapport aux impôts.

Si vous optez pour une location sous 12 ans, vous aurez la possibilité de profiter d’une réduction de 21 % qui ne doit pas être mise de côté. En effet, si vous payez plus de 2000 euros pour les impôts, vous serez clairement en mesure d’améliorer votre budget. N’hésitez pas à vous poser les bonnes questions et à vous renseigner auprès des professionnels de l’immobilier.